kerydwenn: (ygorla)
Une petite réflexion que je me suis faite ce matin en écrivant — qui ne m'empêchera pas de continuer comme je le fais, vu que moi, personnellement, ça ne me dérange pas, mais... du coup, je suis curieuse

J'explique. Ca va être un peu long,  mais tant pis.

Il y a quelques temps, je lisais des critiques d'un bouquin sur Goodreads. Je ne saurais plus dire maintenant de quel livre il s'agissait, un truc de YA un peu générique avec des anges et des démons. Une personne avait mis une sale note au bouquin avec comme commentaire quelque chose du genre "en le lisant, j'ai découvert que ce livre mettait en scènes des démons, ceci est inadmissible", etc etc (j'en ai déduit qu'on avait affaire là à une personne très croyante, qui ne veut pas lire de trucs où les démons sont présentés sous un jour, je ne dirais pas appréciable, mais en tous cas pas purement bibliquement "les démons, c'est le mal."

Pourquoi je parle de ça, vous allez voir dans une minute.

Hier et aujourd'hui, je bosse/ais sur la deuxième partie de Was. Pour ceux qui ont lu les 25-26 premiers chapitres quand je les publiais sur mon LJ d'écriture, vous avez sans nul doute constaté que les aspects, disons, romantiques ne sont pas vraiment prépondérants dans l'histoire. Certes, il y a eu de la déconne hors histoire sur le ship Marek x Aristeles; sur si oui ou non Lou et Lyle peuvent finir ensemble (après tout, ils se roulent une pelle à un moment, même si ça ne débouche pas sur de l'Amûûûr). Mais la "romance" ne fait pas partie de l'intrigue principale, ni même d'une intrigue secondaire, en fait—en ce sens qu'il n'y a pas de côté "est-ce que Machin et Truc vont se mettre ensemble", "est-ce que Bidule et Chose ont couché ou pas", et autres. Les persos ont suffisamment d'emmerdes comme ça, et il y a suffisamment d'enjeux, pour ne pas qu'il y ait besoin d'un sub-plot romantique. A la limite, je dirais que s'il y a un enjoeu "romantique", il se situe plutôt à un autre niveau, un niveau plus philosophique (a.k.a. une personne sans âme/une créature non-humaine peut-elle aimer / un humain peut-il aimer une telle personne).

Je pense avoir, dans les grandes lignes, les types de personnages suivants:
- Personnages fondamentalement asexués. Ring, par exemple (déjà, avec son corps de gamine de 12 ans, ce serait malsain d'insérer des trucs sexuels dans tout ça). Ou Lyle, qui est trop alien au niveau de son mode de pensée pour que des aspects sexuels semblent naturels.
- Personnages pour qui la romance/le sexe ne font pas partie des priorités, chez qui c'est esquissé plus que mentionné, qui ont trop d'emmerdes au cours de l'histoire pour y penser beaucoup, mais dont on sait, grâce à quelques remarques/pensées ici et là, qu'ils ne sont pas non plus insensibles à la chose. Dans cette catégorie, je rangerais Lou (qui se remémore un échec amoureux, ou encore qui se demande si elle aime Lyle ou pas), ou Echoes (qui peut trouver un autre perso mignon, ou se faire une remarque ou deux, mais qui mettra quand même la priorité sur sa mission avant tout).
Bon, OK, il y a Marek, qui balance des vibes malsaines, mais je le range aussi dans cette seconde catégorie, car au final, toutes ces histoires de ship et tout, bah, finalement, c'est dans des side stories que j'écris à côté. Je n'ai pas la place dans Was pour tout intégrer, sinon l'histoire ferait 3000 pages au final!

Du coup, je n'ai non plus jamais ressenti le besoin de définir mes personnages par rapport à leurs orientations sexuelles (qui ne sont pas forcément hétéro par défaut, d'ailleurs). Si je devais les présenter sous cet angle-là, ceci dit, Lyle par exemple serait asexuel, Lou hétérosexuelle, Echoes bisexuel (mais un 1 ou 2 maximum dans la classification de Kinsey), Marek aussi, enfin non, lui en fait il serait plutôt pansexuel. ^^ Etc. (Je m'arrête là, je ne vais pas non plus faire la liste de tous les persos, même secondaires.) Quoi qu'il en soit, j'estime que ce n'est ni utile, ni important par rapport aux intrigues développées dans Was, et je n'ai donc jamais "annoncé la couleur" concernant aucun des personnages, ou alors vraiment très peu.

D'un autre côté, si je n'annonce pas la couleur, ça ne veut pas dire non plus qu'il n'y a aucune allusion du tout. C'est juste que quand j'en mets, ça vient comme ça, c'est tout, je ne mets pas le doigt dessus, mais je ne cherche pas non plus à le cacher. Je vais prendre plus spécifiquement l'exemple d'Echoes:

A l'origine, comme tous les autres persos de Was, son orientation n'avait aucune importance. Il n'est pas présenté en train de sortir avec une fille, d'avoir des relations sexuelles, de regarder un porno, de songer à sa copine, rien. Dès le départ, il est plongé dans cette histoire de meurtres bizarres, de victimes avec l'âme arrachée, de métros qui se crashent en plein tunnel, et autres. Pas de temps ni de place pour la romance dans tout ça, et perso dont, au départ, on ne sait pas grand chose sur ce plan. A un moment, en consultant un dossier auquel est joint une photo de Layla, il se fait la remarque qu'elle a un petit quelque chose de Tricia Helfer, qu'elle est mignonne, et que lui n'a pas de bol, à se coltiner de sales fantômes tout moches plutôt que des nanas canon comme adversaires. Rien de frappant dans cette remarque, mais le lecteur peut facilement réaliser à ce moment-là que, ah, tiens, ce perso s'intéresse aux filles. OK.

Ensuite est venu s'insérer un changement dans l'intrigue, carrément pas prévu à la base, et qui m'a permis de combler des plot holes et, même si ça la complexifie, de rendre ladite intrigue plus sympa à mon goût: Adrian. (J'avais déjà parlé dans ce journal du fait d'avoir adapté Ewan/Echoes en perso de JDR. Dans ce JDR, il était en fait gay, parce que tous les autres persos masculins du groupe tournaient autour de l'unique fille, et que j'avais envie d'aller ouvertement à l'encontre de ça. Et oui, c'était vraiment la seule raison. Et il avait un ex, Adrian, qui l'avait bien fait suer.) J'ai réutilisé cet aspect et ce perso d'Adrian dans Was, car 1) j'avais envie d'écrire cette relation, pas juste de l'avoir qui traîne dans un background de JDR, 2) j'aimais bien Adrian, en fait, et 3) surtout, Adrian me permettait d'affiner l'intrigue et de combler des trous, ce qui est quand même pas mal important en soi.

Et là, parmi les scènes que j'ai écrites hier, on a un petit passage fluff, un petit flashback Ewan/Adrian, où il est clair (très clair, même: ils s'embrassent) qu'au moins à un moment de sa vie, Echoes/Ewan est sorti avec un mec, et qu'il est allé plus loin que juste lui tenir la main. Le fait d'avoir un ex, le rôle que joue cet ex, est important dans l'intrigue; mais Adrian aurait tout aussi bien pu s'appeler Adrienne, en fait, ça n'aurait rien changé à son rôle d'un point de vue narratologique. (C'est juste que le perso, pour moi, a démarré en tant que mec, et que ça me gave de tout changer, maintenant que je me suis habituée au fait qu'il est un mec. Surtout s'il s'agit de changer juste pour ne pas choquer les bonnes moeurs ou autre raison du même genre...)

C'est maintenant que je vais lier tout ce long développement à ce que je racontais plus haut sur le livre mettant en scène des démons, et du lecteur (ou lectrice, je ne sais plus) qui en avait été choquée... et que je vais poser quelques questions dont les réponses potentielles, quelles qu'elles soient, m'intriguent:

En tant que lecteurs/trices, comment percevez-vous ce genre d'aspects de personnages, aspects qui ne sont pas mentionnés au départ, ni dans le résumé du bouquin, qui ne sont pas essentiels à l'histoire, MAIS qui apparaissent quand même?
- Si un perso a des orientations sexuelles différentes de la norme de base (je vais supposer que "la norme de base", pour encore beaucoup de gens, est celle de l'hétérosexualité), pensez-vous que cela doit être dit par l'auteur dès le début, ouvertement? Qu'il est important de savoir dès le début que tel ou tel perso est gay, ou bi, ou hétéro? Même si la romance ne joue pas de rôle dans l'intrigue? Sans information de départ sur l'orientation, partez-vous du principe qu'un perso est hétéro de base, ou pas? Si cette impression est ensuite brutalement modifiée par une information supplémentaire en plein milieu du bouquin, cela vous choque-t-il?
- Idem pour les croyances religieuses, politiques... (entre autre choses): devraient-elles être annoncées dès le départ, ou bien peut-on se permettre de ne les mentionner qu'au détour d'une conversation. (Exemple: un perso qui mène une enquête, se retrouve à un moment à interroger un pasteur, s'ensuit une conversationdu genre "Et vous, quelle est est votre église? Ah vous êtes de l'église Bidule? Donc vous connaissez le prêtre Truc, vous lui passerez le bonjour de ma part.")
- Si ces aspects ne sont pas essentiels à l'intrigue: doit-on juste ne pas les mentionner? Ou sont-ils tout de même importants, car faisant partie du développement du personnage (=qui montre que c'est un perso à part entière, avec une vie, une personnalité, et que le monde n'a pas juste placé là pour les besoins de l'intrigue... heu, si vous voyez ce que je veux dire par là)?
- Re: le bouquin mettant en scène des démons --> si ce genre de chose n'est pas annoncée dès la quatrième de couverture, avez-vous le sentiment d'avoir été "trompé sur la marchandise"? (Exemple: un résumé du type "Machine est nouvelle à Bidule High School. Dès le premier jour elle rencontre Chose, le bad boy du bahut qui lui laisse une drôle d'impression. En cherchant à en apprendre plus sur lui, elle se rend compte qu'il est plus qu'il semble être, et se retrouve plongée dans un monde surnaturel et dangereux." Le résumé ne dit rien de la nature de Chose, mais imaginons qu'il soit un démon... Et hop, on en arrive sur le lecteur "choqué" qui faisait du coup une critique négative du  bouquin.)

Je pars moi-même du principe que certaines choses ne vont pas forcément être annoncées de base dans la vraie vie non plus. Quand je fais la connaissance d'une personne, je ne vais pas lui dire tout de suite combien je gagne chaque moi, quelle est ma religion, si je préfère les hommes ou les femmes, etc. C'est le genre de trucs qui, en général, se révèle plus tard (non?). Et donc, j'ai tendance à "révéler" les choses d'une façon similaire quand j'écris.

Voilà voilà. Je suis donc curieuse, très curieuse...
From:
Anonymous( )Anonymous This account has disabled anonymous posting.
OpenID( )OpenID You can comment on this post while signed in with an account from many other sites, once you have confirmed your email address. Sign in using OpenID.
User
Account name:
Password:
If you don't have an account you can create one now.
Subject:
HTML doesn't work in the subject.

Message:

 
Notice: This account is set to log the IP addresses of everyone who comments.
Links will be displayed as unclickable URLs to help prevent spam.

September 2014

S M T W T F S
 123456
7 8910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 20th, 2017 12:23 am
Powered by Dreamwidth Studios